• Maud Bourgé

When life gives you lemons, make lemonade / Faire contre mauvaise fortune bon cœur

Updated: Aug 18


Photo by Charity Beth Long on Unsplash


Sometimes, it’s easier said than done.

C’est parfois vite dit.

I worked on a long post in the late hours of the night for at least ten days. Then disaster struck.

J’ai travaillé sur un long article tard dans la nuit pendant une bonne dizaine de jours. Et patatras.


As I was about to draft the conclusion, I noticed that the document had closed itself without warning.

Au moment où j’allais rédiger la conclusion, je remarquai que le document s’était fermé sans prévenir.


Although the AutoSave function was enabled, nothing was saved for ten days. I had left the document open for two weeks (my bad) and never noticed there was a problem.

Même si la sauvegarde automatique était activée, rien n’a été sauvegardé pendant dix jours. J’avais laissé le document ouvert pendant deux semaines (au temps pour moi) sans me rendre compte qu’il y avait un problème.


Photo by James Douglas on Unsplash


All that work that goes up in smoke.

Tout ce travail qui s’évanouit en fumée.


It was a hard pill to swallow – all the harder because I was very happy with what I had done.

C’était une pilule difficile à avaler – d’autant plus que j’étais très contente de ce que j’avais fait.


I had a (short) pity party. Sometimes, when you’re down, you’re down. People say letting ourselves feel our emotions makes us stronger – it is a way to live one’s life to the fullest. Watching Martin Scorsese’s documentary on Bob Dylan’s life and career helped a lot. It pulls on your heartstrings and is cathartic.

Je me suis livrée à une (courte) séance d’apitoiement. Parfois, quand ça va pas, ça va pas. On dit que s’autoriser à ressentir ses émotions nous rend plus forts – c’est une façon de vivre pleinement sa vie. Regarder le documentaire de Martin Scorsese sur la vie et la carrière de Bob Dylan a beaucoup aidé. Il fait vibrer votre corde sensible et a un pouvoir cathartique.


Oh well, it was just bad luck.

Tant pis, c’était la faute à pas de chance.

After all, it’s only a slight setback and it is time to move on.

Après tout, ce n’est qu’un léger revers et il est temps de passer à autre chose.


Maybe life is partly about lost evenings.

Peut-être la vie est-elle en partie faite de soirées perdues ?

At any rate, there are always songs to help us through difficulties.

En tout cas, il y a toujours des chansons qui nous aident à traverser les difficultés.


Photo of British singer Charlotte Campbell by Maaria Lohiya on Unsplash


Listening to a few verses is sometimes all one needs to realize how lucky we are to be alive.

Il suffit parfois d’écouter quelques couplets pour se rendre compte de la chance que l’on a d’être en vie.

Frank Turner, a British singer who has toured in the United States and written about universal themes, wears his heart on his sleeve in his songs including Demons – see an excerpt from the lyrics and its translation below.

Frank Turner, un chanteur britannique qui a fait des tournées aux Etats-Unis et a écrit sur des thèmes universels, affiche ouvertement ses sentiments dans ses chansons y compris dans Démons – voir un extrait des paroles et sa traduction ci-dessous.


First verse:

If life gives you demons, make a deal.

Meet them at the crossroads, cross your fingers and then sign and seal.

Hey philosophers, make way.

Pascal never had too much stomach for gambling anyway.

Premier couplet :

Si la vie te présente des démons, fais un pacte.

Rejoins-les à un carrefour, croise les doigts puis signe et scelle de ta main.

Hé, les philosophes, écartez-vous.

Pascal était peu enclin au jeu de toute façon.

The first line is nod to our English title here, “When life gives you lemons, make lemonade.” To me, they have similar meanings, namely let’s make the best of a bad situation, let’s make the most of our lives.

La première ligne est un clin d’œil au titre anglais ici, qui se traduit littéralement, « Lorsque la vie vous envoie des citrons, faites de la citronnade. » Pour moi, elles ont des sens voisins, à savoir tirons le meilleur parti d’une situation difficile, profitons au maximum de la vie.

In other words in the verse here, let’s face reality, let’s take responsibility, let’s not run away from problems, let’s confront our demons, let’s acknowledge them as part of us, let’s befriend them to learn something, let’s explore and discover. By betting on ourselves, we regain control and have nothing left to fear – we have everything to gain and nothing to lose regardless of what philosophers say, and that includes Pascal.

Autrement dit dans le couplet ici, faisons face à la réalité, prenons nos responsabilités, ne fuyons pas les problèmes, confrontons nos démons, acceptons-les comme faisant partie de nous-mêmes, sympathisons avec eux pour apprendre quelque chose, explorons et découvrons. En faisant un pari sur nous-mêmes, nous reprenons le contrôle et n’avons plus rien à craindre – il y a tout à gagner et rien à perdre peu importe ce qu’en disent les philosophes, et cela inclut Pascal.


Up until the 17th century, to philosophers, gambling was considered mainly as an activity for children to which they attached little importance. To them, and in particular Pascal, entertainment kept you from pondering the nothingness of human existence.

Jusqu’au 17ème siècle, pour les philosophes, le jeu est considéré principalement comme une activité infantile à laquelle les philosophes accordent peu d’importance. Pour eux, et en particulier Pascal, le divertissement empêche de penser au néant de l’existence humaine.


However, to respond to questions from a French gambler about games of chance, Pascal Blaise, with Pierre de Fermat, a great authority on mathematics, laid the foundation of probability theory.

Néanmoins, pour répondre à des questions d’un joueur français sur les jeux de hasard, Pascal Blaise, avec l’appui de Pierre de Fermat, qui jouit d’une grande notoriété en mathématiques, jette les bases de la théorie des probabilités.


Chorus (and theme) from Demons:

At this truth we have arrived, God damn it’s great to be alive.

Refrain (et thème) de Démons :

A cette vérité on accède, bon sang c’est formidable d’être vivant.

All is said.

Tout est dit.

Maud Bourgé iBooks
  • Amazon
  • Facebook

Le must bilingue™ is precise, topical, motivating.

Sign up to receive our latest news.

We take pride in treating your personal details with care and will never sell them to third parties.

© 2020 MustBilingue | by Maud Bourgé | web  nessy-designmaud@mustbilingue.com