• Maud Bourgé

Corruption: the Supreme Court upholds its ruling / Corruption : la Cour suprême confirme sa décision


The title of this post refers here to a ruling by the Supreme Court of Spain. You did wonder, didn't you?

Le titre de ce billet se réfère ici à une décision de la Cour suprême espagnole. Vous vous êtes posé la question, n'est-ce pas ?


Today, the Supreme Court of Spain upheld the conviction handed down in 2018 against the Popular Party (PP, conservative) in a corruption case which triggered a political earthquake in Spain and ended the political career of then-Prime Minister Mariano Rajoy of the PP.

La Cour suprême espagnole a confirmé aujourd'hui la condamnation en 2018 du Parti populaire (PP, conservateur) dans une affaire de corruption qui avait déclenché un tremblement de terre politique en Espagne et mis fin à la carrière politique du Premier ministre d'alors Mariano Rajoy du PP.


The corruption case consisted in paying bribes to elected officials and PP leaders in exchange for lucrative government contracts for six years.

L'affaire de corruption consistait en des versement de pots-de-vin à des élus et des responsables du PP en échange de juteux contrats publics pendant six ans.


Pedro Sánchez of the socialist party (PSOE) led a successful no-confidence motion with support from Unidas Podemos and various small regional parties, and was sworn into office on June 2 of that year. He is still the Prime Minister of Spain.

Pedro Sánchez du parti socialiste (PSOE) enclencha une motion de censure avec succès avec le soutien de Unidas Podemos et divers petits partis régionaux, et prêta serment le 2 juin de la même année. Il est toujours à la tête du gouvernement espagnol.


On May 24, 2018, the PP was convicted by Audiencia Nacional, a centralized court with jurisdiction over all of the Spanish territory, for having benefited from illegal financing.

Le 24 mai 2018, le PP avait été condamné par Audiencia Nacional, un tribunal espagnol centralisé à compétence nationale, pour avoir bénéficié d'un financement illégal.


The PP appealed to the Supreme Court which determined that the conservative party had indeed benefited from a "veritable and efficient system of corruption" and thus upheld the ruling by Audiencia Nacional.

Le PP avait déposé un recours auprès de la Cour suprême, laquelle a estimé que le parti conservateur avait bien bénéficié d'un « authentique et efficace système de corruption » et a donc confirmé la décision de Audiencia Nacional.


The Supreme Court upheld most of the sentences pronounced on the main suspects, among which are former PP leaders.

La Cour suprême a confirmé la plupart des peines prononcées contre les principaux prévenus, parmi lesquels d'anciens responsables du PP.


However, it has reduced by four years to 29 years the prison sentence of the former PP treasurer Luis Bárcenas. Bárcenas has been a key element in the investigation. In July 2013, he admitted to being the author of hand-written ledgers that suggested the existence of illegal corporate donations to the PP and cash payments to top PP officials. He was also found to have a fortune hidden away in foreign bank accounts.

Elle a toutefois réduit de quatre ans la peine infligée à l'ancien trésorier du PP Luis Bárcenas, qui est condamné à 29 ans d'emprisonnement. Bárcenas a été un élément-clé de l'enquête. En juillet 2013, il avait reconnu être l'auteur de registres manuscrits indiquant l'existence de dons d'entreprises illégaux en faveur du PP et de hauts responsables du PP. On avait aussi découvert qu'il possédait une fortune dissimulée sur des comptes à l'étranger.


The court has not altered the 51-year prison term against the mastermind of the corrupt network, Francisco Correa, a businessman who cultivated relationships with PP officials, offering them gifts in exchange for contracts in public works and event organization. At the height of his power, he went by the nickname of Don Vito, after the character in The Godfather.

Le tribunal n'a pas commué la peine de prison de 51 ans à l'encontre du cerveau du réseau corrompu, Francisco Correa, un homme d'affaires qui cultivait des relations avec les élus du PP, leur offrant des dons en échange de marchés de travaux publics et d'organisation d'événements. Au sommet de son pouvoir, on le surnommait Don Vito, d'après le personnage du Parrain.


We should commend Spain for pursuing her investigation and having acted upon it.

Nous devrions féliciter l'Espagne d'avoir poursuivi son investigation et d'avoir agi en conséquence.

Government corruption and graft. Sounds familiar?

Corruption du gouvernement et trafic d'influence. Cela vous rappelle quelque chose ?


Yes, of course. It happens everywhere in the world. Which is very unfortunate.

Oui, bien sûr. Cela arrive partout dans le monde. Ce qui est fort regrettable.


It could well have been the United States maybe soon.

Il aurait très bien pu s'agir des États-Unis peut-être bientôt.


France is no better in terms of political corruption. But rarely do elected officials get probed, and if they are, courts are very lenient.

La France ne fait pas mieux sur le plan de la corruption politique. Mais on enquête rarement sur les élus, et si on le fait, les tribunaux se montrent très indulgents.


Comme l'a si bien dit Jean de la Fontaine dans sa fable Les Animaux malades de la peste, « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. »

As Jean de la Fontaine aptly put it in his fable Animals seized with the plague, "Depending on whether you are feeble or mighty, court decisions will render you black or white."

Maud Bourgé iBooks
  • Amazon
  • Facebook

Le must bilingue™ is precise, topical, motivating.

Sign up to receive our latest news.

We take pride in treating your personal details with care and will never sell them to third parties.

© 2020 MustBilingue | by Maud Bourgé | web  nessy-designmaud@mustbilingue.com